St Georges / ses villages

 

St-Georges d’Oléron, groupé autour de son église, de ses belles halles, de son petit château et de ses maisons bourgeoises, offre la quiétude de sa place, ainsi que tous les commerces de proximité.

Chéray, est un « bourg de l’intérieur » agricole et viticole, relié au bourg de St Georges par l’avenue du Trait d’Union.

Pratique : poste, marché couvert, médiathèque, crèche.


Côte ouest :

Chaucre est abrité derrière ses dunes. Son four à pain est le théâtre de nombreuses manifestations toute l’année.

Domino, petit bourg accueillant, est l’un des points culminants d’Oléron, d’où il tire son nom “domine de haut ” devenu « Domino ». Ce petit village a conservé un habitat traditionnel plein de charme avec ses  cantons (petites places en impasse). Une forêt de pins idéale pour la promenade s’étend de la plage de Domino jusqu’à celle de Chaucre.

Pratique : marché estival.

Les Sables Vignier est un hameau dont l’appellation n’a pas pour origine la vigne mais le nom de l’ancien propriétaire du fief : le capitaine Vignier. Ce village est bordé de dunes boisées, on y a une superbe vue sur toute la côte sauvage. (Une magnifique plage de sable fin très réputée et sans danger face au grand océan, épouse le contour harmonieux des dunes et se prolonge jusqu’à la plage de Domino).

Curiosité : écluses à poissons.



Côte est :

A l’extrémité Nord Est de St Georges, le chenal du Douhet sépare la commune de celle de La Brée les Bains. Ce chenal avait autrefois la mission d’alimenter les marais salants en eau de mer. Le port de plaisance du Douhet est situé dans l’anse de la Malconche. La route touristique borde la très belle plage de Plaisance et se poursuit au sud jusqu’à Foulerot.

Curiosité : la villa dite « Blockhaus », construite sur d’anciens blockhaus (1958).

Sauzelle est l’un des plus anciens bourgs de la commune dont le nom a pour origine le sel (la « sau »). Il est entouré d’anciens marais salants qui en faisaient jadis sa richesse. Aujourd’hui, les sauniers ont été remplacés par des éleveurs, des ostréiculteurs et des conchyliculteurs. Par son caractère d’origine avec ses petites maisons basses, Pierre Loti l’avait baptisé « le village des sorciers ». A proximité de ce village se trouve la plage de sable de la Gautrelle.

Boyardville est l’un des villages incontournables de l’Ile d’Oléron. Il borde le chenal de la Perrotine, autrefois voie d’accès au port du sel. Son origine remonte au début du XIXème siècle, et se rattache directement à l’histoire du Fort Boyard.

Curiosité : vue sur Fort Boyard, Port de Plaisance, forêt domaniale de 600 hectars, Fort Panorama, Fort des Saumonards.